Android Netrunner


Bienvenue dans une monde futuriste dirigé par des Méga Corporations. Face à elle, une poignée de Runners, comprenez pirates informatiques, qui cherche par tous les moyens à s'infiltrer à travers leur réseau afin de faire éclater leurs projets au grand jour. Bienvenue dans l'univers d'Android Netrunner.
Deux choix s'offre à vous. Incarner un hacker afin de vous connecter à la matrice, ou bien prendre la place d'une des 4 corporations proposées ci dessous. Le but de part et d'autre est de voler/finaliser 7 points de projets

  

 
La main de la corpo représente son QG, son deck sa R&D (Recherche et Développement) et sa défausse ses archives. Trois actions possibles parmi les suivantes:

- Piocher une carte de sa R&D et à mettre dans son QG
- Gagner 1 crédit
- Installer une carte face cachée qui peut être une GLACE, un Projet, un Avoir, une Amélioration 

- Avancer une carte en payant 1 crédit.
- Jouer une carte Opération en payant son coût en crédits.
- Effacer une Ressource du Runner si celui-ci est Taggué en payant 2 crédits.


 

De son coté, le Runner à 4 actions à choisir entre:

-Piocher une carte,
-Gagner 1 crédit
-Effacer un Tag en payant 2 crédits
-Installer une carte en payant son coût en crédits. Ce peut être une Ressource, un Programme ou du Matériel,
-Jouer une carte Événement en payant son coût en crédits.
-Lancer un piratage sur un serveur qui va lui permettre de voler des Projets à la Corpo



Lors d'un Run (piratage), le hacker va devoir affronter des Glaces (ICE) pouvant être activées moyennant des crédit par la corpo, ayant la charge de protéger ses serveurs et projets stockés potentiellement dedans.

 
 A sa disposition, des programmes permettant de  neutraliser les "routines" plus ou moins agressifs des glaces. 


 
En cas d'échec, la sanction ira de "Arrêter le piratage” à “Infliger des dégâts” ou “défausser des cartes”. 


Point important, si le Runner reçoit plus de dégâts qu'il n'a de cartes en main, ou si la taille maximale de sa main est inférieure à 0 à la fin de son tour, il est alors mort cliniquement et la Corporation gagne. En clair, il s'est fait griller le cerveau dans la matrice.


Ci dessous des cartes agendas/projets

 

Ce jeu est terriblement addictif et le faite que la corporation joue toutes ses cartes faces cachées complexifie la tache du Runner et introduit une bonne dose de bluff. Les serveurs pourront aussi bien héberger des projets nécessaires pour pouvoir espérer remporter la partie ou bien des pièges capables d'avoir la peau du pirate informatique.

 Sachant que chaque deck force le trait sur un style de jeu bien particulier et qu'il est possible de mixer les decks, cela ouvre de sacrée possibilité ne serait ce qu'avec une seule boite de base. Niveau design, je trouve les cartes personnellement très réussie et retranscrive parfaite l'ambiance cyberpunk.
Déjà une bonne dizaine de parties à mon actif au moment au j'écris ces lignes.


 


Pour un descriptif complet des règles en 5mn:


Pour aller un peu plus loin, Chroniques des Ombres, environ 800 pages qui retrace un monde après une guerre nucléaire ou une partie de la population est confinée dans des mégapoles équipées de purificateurs d'air.  

Le pitch:
La plupart des capitales sont désormais regroupées en Cités Unifiées. NyLoPa, la plus importante et stable des CU, réunit New York, Londres et Paris et compte 114 millions d'habitants. Les citoyens sont équipés d'une puce d'identité et la sécurité est assurée par une armée suréquipée qui fait office de police, les fouineurs, sorte de super détectives, un corps spécial composé d'individus sélectionnés pour leurs capacités analytiques.

Dans ce monde en survie à l'équilibre plus que précaire, des centaines de meurtres sont soudain perpétrés, dans toutes les villes et en quelques minutes, par d'invisibles assassins. On soupçonne une secte d'en être à l'origine, mais l'enquête menée par les fouineurs va les plonger dans un enchevêtrement de complots et de luttes de pouvoir, tandis que les Ombres continuent de frapper de plus belle.

Remontant la piste, les fouineurs vont être entraînés hors des cités, dans le 'pays vague', à l'extérieur du monde civilisé, le lieu inconnu de tous les dangers.




Autre lecture du moment mais cette fois ci en JDR: KURO du 7ème cercle.



“Je m’appelle Madono Chiyumi, j’ai 26 ans, je travaille dans une boutique de robotique dans le quartier d’Akihabara depuis quelques mois à Tokyo… Enfin, je veux dire «Shin-Edo» puisque la ville a été rebaptisée ainsi.



Le 4 mai 2046, je me rendais comme de nombreux citoyens dans un des bureaux de vote électronique de mon quartier.



Il y a eu un flash aveuglant, suivi d’une violente tempête faisant exploser quelques enseignes lumineuses et retournant les parapluies transparents des passants. Avant les ténèbres.



Lorsque l’électricité est revenue, nous ne savions toujours pas ce qui s’était produit. Nous ne l’avons appris que bien plus tard, par la télévision : une bombe atomique, lancée par erreur par la Fédération Panasiatique suite à un séisme, nous avait touché. Et pourtant, nous étions toujours vivants, sans la moindre brûlure, sans la moindre blessure. Le monde nous accusait désormais de posséder une arme inconnue, un bouclier anti-atomique ayant stoppé la bombe et conçu en prévision d’une attaque massive de notre part. Bientôt, un blocus international fut instauré autour du Japon, nous coupant du reste du monde, bien décidé à obtenir des réponses que nous n’avions pas. Nous sommes prisonniers depuis bientôt six mois de notre propre pays et le Vent des Dieux ne semble plus vouloir s’arrêter.

Mais je sais désormais que la tempête ne s’est pas levée seule.

Depuis l’Incident Kuro, ce 4 mai 2046, je vois chaque nuit ma sœur morte caresser les corbeaux sur mon balcon.”






Commentaires

Mori kun a dit…
Merci infiniment pour la petite review du jeu de cartes ^^

Ce jeu m'intéresse depuis fort longtemps mais je n'ai pas de joueurs par chez moi TT

C'est vrai que les visuels sont vraiment magnifiques pour qui aime le cyberpunk ^^

Serviteur,
Tesla a dit…
J'y est joué pas mal avec ma femme vraiment netrunner est un jeu un poil complexe a maîtrisé mais une fois les bases compris c'est un vrai bonheur.
Et oui avec la boite de base il y a déjà pas mal de quoi faire.
Stéphane a dit…
Merci Mori Kun
Si tu aimes infinity, tu devrais aimer Android Netrunner
Stéphane a dit…
Clairement, on peut faire un 30aine de partie sans extension a vue de nez :-)

Articles les plus consultés